- SMAVD - https://www.smavd.org -

Système de protection de Lauris

Crue de Novembre 2016 au droit du système de protection de Lauris

Contexte

Depuis la fin du XIXème siècle et grâce au legs de Joseph-François Garnier, la commune de Lauris est protégée par une digue de plusieurs kilomètres. La crue de janvier 1994 (3000 m3/s) a largement inondé le quartier de Roque Hauturière et a par ailleurs considérablement affaiblie la digue historique.

Suite à ces épisodes, la commune et le SMAVD ont engagé la réalisation de travaux d’urgence et l’élaboration d’un programme de restructuration des ouvrages de protection du secteur. Ce programme porte sur les deux rives et l’ensemble des communes de Lauris jusqu’au barrage de Mallemort.

Phasage et objectifs des travaux

Le programme de travaux à Lauris se déroule en plusieurs tranches successives. Après les travaux d’urgence conduits sur la digue de Roque Hauturière en 1995, un long temps d’étude a été rendu nécessaire pour ajuster et faire autoriser le programme de travaux. Depuis l’autorisation au titre de la Loi sur l’Eau obtenue fin 2006, les travaux sont réalisés progressivement dans le cadre de transferts temporaires de la maîtrise d’ouvrage de la commune au SMAVD.

A terme un niveau de protection cinquantennal (4000 m3/s) sera assuré pour la zone protégée. Au-delà de ce débit, les écoulements vers la zone protégée seront contrôlés par une section renforcée aux déversements. Le système résistera ainsi dans son ensemble aux principaux risques de rupture, y compris pour les crues extrêmes.

De l’épi du Ball Trap à  la station de pompage SCP

En 2008, une première tranche de travaux a été réalisée sur les zones les plus urgentes à fiabiliser. Il s’agissait d’un linéaire de 500 m de la digue de Lauris sévèrement érodée et du prolongement de la digue de Roque Hauturière sur 300 mètres linéaires. Les travaux ont alors consisté à :

Ces travaux d’un montant de 1 100 000 € ont été financés conjointement par l’Etat, l’Agence de l’Eau, la Région PACA, le Département de Vaucluse et la commune de Lauris.

De la station de pompage à l’épi des Agranas

En 2014, c’est une seconde tranche de travaux qui a permis de sécuriser la digue de Lauris sur près d’un kilomètre supplémentaire avec :

Cette seconde tranche des travaux d’un montant de 1 550 000 € a été financée par la Région PACA, le Département de Vaucluse, EDF et la commune de Lauris.

Les perspectives

En 2017, les ouvrages permettent d’ores et déjà à la commune de disposer d’un niveau de protection proche de l’objectif visé. Les travaux restant permettront d’éviter les ruptures pour les crues supérieures à 4000 m3/s. Ils consisteront principalement à renforcer 400 ml de la digue à sa cote actuelle pour qu’elle résiste aux déversements. Quand aux 500 ml restant, ils feront l’objet de travaux de rehausse et de consolidation.