Le retour de la Loutre en Durance

La Loutre d’Europe commence à régresser à partir des années 1930 alors qu’elle est présente partout en France jusqu’au début du 20ème siècle. En plus du piégeage intensif qu’elle a subi, elle n’a pas résisté au développement de la pollution et à la dégradation des milieux aquatiques. L’espèce est devenue extrêmement rare à partir de 1950-60 en région méditerranéenne, et à la fin du 20ème siècle aucune population ne semble avoir survécu en basse vallée du Rhône et en Provence.

Mais à partir de 1985, elle recolonise lentement ses territoires désertés depuis le Massif central. En 1992, le début de la colonisation du bassin de Rhône est observé mais c’est à partir des années 2000 que le mouvement de recolonisation sur le versant méditerranéen devient particulièrement important depuis l’Ardèche. Les premières traces de Loutre en Durance sont observés à Mérindol et Lauris en 2013.

Jusqu’en 2015, des traces sont toujours relevées en Basse Durance, alors qu’en 2016, c’est au tour de la Bléone de voir réapparaitre l’espèce. En toute fin 2017, elle remonte jusque Curbans et même Espinasses.

L’année 2018 sera marquée par les premières images (on ne voyait que des traces) du retour de l’espèce en PACA : un petit film de Thibaut FERRIEUX, bénévole à la LPO PACA, réalisé avec un piège vidéo sur le plan d’eau d’Espinasse !

Imprimer cet article Imprimer cet article