LE SMAVD CONFORTE DES DIGUES A CHATEAURENARD ET NOVES

Après une phase d’Études préalables, le SMAVD procède à des travaux de confortements des digues à Noves et Chateaurenard en réponse aux crues de 2019 et face à l’automne à venir.

Les crues de 2019 ont modifié la donne

Les crues de fin 2019 ont généré d’importantes évolutions du lit de la rivière et notamment des érosions de berges significatives au droit du quartier de Peyrevert à Noves et de la Zone Industrielle des Iscles à Châteaurenard. A Peyrevert, les érosions ont augmenté à la fois le risque d’inondation du quartier habité et le risque de contournement d’un pylône de la ligne haute tension Boutre – Tavel. Le long de la zone industrielle de Châteaurenard, ce sont les fondations de la digue qui pourraient rapidement être exposées sans action préventive.

Travaux à Noves en août 2021

Dans ces conditions, le SMAVD a donc procédé pour le compte de l’Agglomération Terre de Provence aux études puis aux travaux rendus nécessaires. Placés à l’été dans une logique de limitation et de maîtrise des impacts écologiques, les travaux de confortement ont eu pour objectif de stopper l’érosion en réalisant une série d’épis plongeants en bordure de berge. Ces ouvrages relativement courts sont constitués en enrochements lourds, chaque bloc faisant de 1 à 3 tonnes. Profondément ancrés sous le niveau d’eau, la majeure partie de ces protections ne sera plus visibles une fois les travaux achevés.

Les chiffres de l’opération

Plus de 12 000 Tonnes d’enrochements ont été nécessaires pour l’ensemble de ces deux chantiers, représentant un flux d’environ 600 camions pour l’approvisionnements en blocs. Les travaux ont été réalisés de fin juillet à début septembre 2021 par les entreprises Berthouly (Noves) et Guintoli (Châteaurenard) pour un coût respectif d’environ 250 000 €HT et 400 000 €HT.

Les travaux à Chateaurenard en août 2021

Le SMAVD et l’agglomération Terre de Provence Agglomération ont pu bénéficier de l’appui financier du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône et d’EDF.

Imprimer cet article Imprimer cet article