- SMAVD - https://www.smavd.org -

l’agriculture

Le développement de l’irrigation dans la région a permis l’essor d’une agriculture dynamique orientée vers la production de fruits et de légumes favorisée par le climat ensoleillé et sec.

[1]
la production agricole en Durance

 

[2]
canal agricole de basse Durance

En basse Durance, les ouvrages les plus anciens, et toujours en service, remontent au XIIe siècle (canal de St Julien), puis au XVIe (canal de Craponne, desservant Salon, Arles et jusqu’au sud de la Crau) et aux XVIIIe et XIXe siècles (avec les canaux de Marseille et du Verdon notamment).

Une irrigation plus locale est également assurée en moyenne Durance avec notamment les canaux de Manosque, Ventavon ou la Brillanne.

Avec la construction de l’aménagement agro-industriel Durance-Verdon, les prises d’eau pour l’irrigation qui existaient dans le lit de la Durance ont été reconstituées sur le canal EDF.

La dotation en eau pour assurer ces besoins, garantie par la réserve agricole de Serre-Ponçon en période estivale (200 millions de m3), peut atteindre pendant les mois de plein arrosage, 114 m3/s pour la basse Durance et 13 m3/s pour la moyenne Durance

Au total c’est un volume d’environ 1,5 milliards de m3 qui est prélevé pour l’irrigation à partir de ces prises d’eau , pour assurer l’irrigation dans la vallée de la Durance, la Crau (Bouches-du-Rhône) et le Comtat (Vaucluse).

A partir du Verdon, la Société du Canal de Provence, alimente un vaste réseau  (plus de 4700 km de canaux, galeries, canalisations) qui permet de desservir en eau brute une grande partie de la région, jusqu’au littoral varois. La SCP mobilise un volume d’environ 200 millions de m3 par an, dont une partie permet l’irrigation de 80 000 ha de terres agricoles.

Ainsi, au total, l’eau du système Durance-Verdon permet d’irriguer environ 170 000 ha de terres agricoles.