Bonpas au Rhône en rive gauche

Le réseau historique de protection contre les crues de la Durance sur la rive gauche entre le barrage de Bonpas et le Rhône s’est formé au cours du XIXème et XXème siècle par le biais de construction de divers ouvrages en remblai, digues et épis.

Une étude globale portée par le SMAVD a démontré que ce réseau d’ouvrages devait être restructuré dans son ensemble pour former un véritable système cohérent permettant de sécuriser les zones à fort enjeux socio-économiques. S’appuyant sur une ligne de défense unique, le système restructuré à pour vocation d’apporter une protection fiable jusqu’à la crue centennale et d’empêcher toute rupture, y compris pour les crues les plus exceptionnelles.

Après une phase d’autorisation administrative, les travaux de restructuration ont commencé en 2012 avec la reprise quasiment intégrale de la digue de Rognonas (sur la commune du même nom), puis par celle de la digue des Alpines depuis l’aval vers l’amont de 2013 à 2014 sur les communes de Rognonas puis Châteaurenard.

Fin 2014, ont été ainsi réalisés globalement en rive gauche depuis le Viaduc SNCF Paris-Lyon-Marseille vers l’amont en direction de Noves :

  • 3, 4 km d’une ligne de protection unique dont 1.2 km renforcés aux déversements via la mise en œuvre d’un double rideau de palplanches et 2.2 km insubmersibles pour une crue exceptionnelle (par un profil large en remblai en général ou en cas de contraintes foncières fortes par des murs de soutènement).
  • Le confortement, l’abaissement et/ou l’arasement des épis associés à cette ligne de défense contre les inondations.

Le SMAVD a assuré la maîtrise d’ouvrage temporaire de ces travaux et en a délégué la maîtrise d’œuvre au bureau d’études BRL Ingénierie. Les travaux ont été financés par l’Etat, la Région PACA, le Département des Bouches du Rhône et les deux communes concernées.

Les travaux de la digue de Rognonas ont été réalisés par le groupement d’entreprises VALERIAN S.A. / BAULAND T.P. pour un montant total de 2,2 millions d’euros.

Les travaux concernant le tronçon aval de la digue des Alpines ont représenté un montant total de 5,3 millions d’euros. Les travaux ont été réalisés par le groupement d’entreprises VALERIAN S.A. / DTP Terrassements / SCV / DELORME / DFC Battage / ATP Environnement.

Les travaux se poursuivre en 2016-2017 sur cette ligne de protection, sur la digue des Alpines plus en amont et sur les ouvrages de protection de la Zone Industrielle de Châteaurenard.

Imprimer cet article Imprimer cet article