Tous les articles par Webmaster

Ingénieur ou technicien expérimenté dans le domaine de la gestion de cours d’eau (H/F)

Poste à temps complet pour une durée de 2 ans, basé à Mallemort (13)

Cadres d’emplois des Ingénieurs ou Techniciens de la Fonction Publique Territoriale

Contexte 

Le Syndicat Mixte d’Aménagement de la Vallée de la Durance s’investit depuis 1976 dans la gestion de la principale rivière de Provence et de son bassin, représentant la moitié de la Région PACA. Il œuvre essentiellement dans les domaines de l’aménagement et la gestion de la Durance, de l’amélioration de la sécurité et de la protection contre les crues, de la gestion du transport solide, de la préservation et de l’amélioration du patrimoine naturel et de la maitrise des différents usages.

Le SMAVD est également Etablissement Public Territorial de Bassin (EPTB) depuis 2010, à ce titre il joue un rôle d’animation et de concertation à l’échelle du bassin versant de la Durance.

Sur le bassin versant de la Durance, la mise en œuvre de la nouvelle compétence « GEstion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations, dite compétence « GEMAPI », s’organise, pour une large partie du territoire, au travers de programmes d’actions portés par des syndicats de rivière ou de parcs (PNR) compétents pour porter en tout ou partie les missions de la GEMAPI. Sur l’axe Durance le SMAVD poursuit ses missions en ce sens.

Cependant, en dehors de ces secteurs « gérés », une partie des cours d’eau du territoire, qualifiés de « cours d’eau orphelins » ne fait pas l’objet de planification répondant aux finalités de la nouvelle compétence et nécessite un travail de diagnostic en vue d’un exercice effectif de la GEMAPI.

Parmi les EPCI membres du SMAVD, 8 intercommunalités concernées par le besoin d’un diagnostic en vue de l’exercice de la compétence GEMAPI sur des cours d’eau dits « orphelins », ont décidé de confier la réalisation de ce diagnostic au SMAVD.

Les cours d’eau affluents de la Durance, concernés par la démarche de diagnostic, sont répartis sur une aire géographique allant globalement de Gap à l’Embouchure du Rhône.

Ce travail de diagnostic est organisé sur une durée globale de deux ans

Pour réaliser cette mission le SMAVD souhaite recruter deux agents expérimentés qui travailleront en équipe, au sein du pôle ressource en eau et gouvernance.

 

Description générale des missions 

Vous analyserez les connaissances existantes et réaliserez un diagnostic de terrain pour préciser les enjeux de la mise en œuvre d’une gestion au titre de la GEMAPI pour les intercommunalités concernées et identifier les actions de gestion à mener prioritairement sur ces cours d’eau « orphelins » en accord avec les ambitions de l’intercommunalité concernée.

La mission consistera plus particulièrement à :

  • Mobiliser l’information de terrain sur les cours d’eau, contribuer à l’analyse critique et la synthèse de la connaissance existante.
  • Préparer et réaliser les diagnostics de terrain, recenser les points d’enjeux (enjeux fonctionnels et écologiques) et de dysfonctionnements des cours d’eau prospectés
  • Apporter une expertise et proposer des solutions ou stratégies de gestion pragmatiques, au regard des enjeux et des attentes locales
  • Préciser les contours des actions à mener et estimer les moyens nécessaires
  • Participer à la rédaction des notes et rapports d’étape / rédiger les rapports de diagnostics finalisés
  • Contribuer à l’organisation et la préparation des comités techniques et comités de pilotage du travail de diagnostic

NB : De nombreux déplacements sont à prévoir dans tout le bassin versant

Profil

  • Ingénieur ou technicien expérimenté, dans le domaine de la gestion de cours d’eau
  • Expérience dans l’élaboration de plans de gestion et la conduite de projets d’études et de travaux relatifs l’entretien, restauration de cours d’eau et milieux aquatiques
  • Maîtrise des différentes désordres touchants les milieux aquatiques et des conséquences induites sur l’écologie, le comportement des écoulements…, des connaissances sur fonctionnement torrentiel seraient appréciées
  • Maitrise des outils de terrain et informatiques (bureautique, bancarisation SIG)
  • Bonne connaissance du fonctionnement des collectivités locales, des institutions et des acteurs de la gestion des milieux aquatiques, des espaces naturels et du monde rural
  • Capacité d’animation de réunion

Qualités personnelles :

  • Capacité d’écoute et d’analyse, aptitudes relationnelles
  • Sens de l’observation
  • Pragmatisme et esprit de synthèse
  • Autonomie
  • Rigueur et méthode
  • Capacités rédactionnelles
  • Esprit d’initiative
  • Sens du travail en équipe
  • Disponibilité
  • Goût avéré pour le terrain
  • Permis B indispensable

Poste à pourvoir

Poste accessible par voie de détachement pour les fonctionnaires ou à défaut par voie contractuelle pour une durée de deux ans.

Cadres d’emplois des Ingénieurs ou des Techniciens de la Fonction Publique Territoriale.

Rémunération : Conditions Statutaires, régime indemnitaire, Prestations sociales (COS), Possibilité de chèques déjeuner, participation au financement des contrats de mutuelles labellisées.

Durée hebdomadaire de travail : 39 h.

 

Adresser vos candidatures (lettre de motivation + CV en indiquant votre adresse mail

et votre numéro de téléphone personnel) à M. le Président

SMAVD – 2 rue Mistral – 13370 Mallemort

Tel : 04 90 59 48 58

mail : contact@smavd.org

Site : www.smavd.org

 

Remise des candidatures avant le 29 juin 2018 à 17 h00

Pour information, les entretiens se dérouleront le 9 juillet 2018 à Mallemort

puis pour les candidats présélectionnés le 11 juillet 2018 à 9h à Avignon

Ingénieur généraliste eau et milieux aquatiques, gestion des cours d’eau (H/F)

Poste à temps complet pour une durée de 2 ans, basé à Mallemort (13)

Cadre d’emplois des Ingénieurs de la Fonction Publique Territoriale

Contexte 

Le Syndicat Mixte d’Aménagement de la Vallée de la Durance s’investit depuis 1976 dans la gestion de la principale rivière de Provence et de son bassin, représentant la moitié de la Région PACA. Il œuvre essentiellement dans les domaines de l’aménagement et la gestion de la Durance, de l’amélioration de la sécurité et de la protection contre les crues, de la gestion du transport solide, de la préservation et de l’amélioration du patrimoine naturel et de la maitrise des différents usages.

Le SMAVD est également Etablissement Public Territorial de Bassin (EPTB) depuis 2010, à ce titre il joue un rôle d’animation et de concertation à l’échelle du bassin versant de la Durance.

Sur le bassin versant de la Durance, la mise en œuvre de la nouvelle compétence « GEstion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations, dite compétence « GEMAPI », s’organise, pour une large partie du territoire, au travers de programmes d’actions portés par des syndicats de rivière ou de parcs (PNR) compétents pour porter en tout ou partie les missions de la GEMAPI. Sur l’axe Durance le SMAVD poursuit ses missions en ce sens.

Cependant, en dehors de ces secteurs « gérés », une partie des cours d’eau du territoire, qualifiés de « cours d’eau orphelins » ne fait pas l’objet de planification répondant aux finalités de la nouvelle compétence et nécessite un travail de diagnostic en vue d’un exercice effectif de la GEMAPI.

Parmi les EPCI membres du SMAVD, 8 intercommunalités concernées par le besoin d’un diagnostic en vue de l’exercice de la compétence GEMAPI sur des cours d’eau dits « orphelins », ont décidé de confier la réalisation de ce diagnostic au SMAVD.

Les cours d’eau affluents de la Durance, concernés par la démarche de diagnostic, sont répartis sur une aire géographique allant globalement de Gap à l’Embouchure du Rhône.

Ce travail de diagnostic est organisé sur une durée globale de deux ans.

Pour réaliser cette mission le SMAVD souhaite recruter deux agents expérimentés qui travailleront en équipe, au sein du pôle ressource en eau et gouvernance.

 

Description générale des missions 

Vous analyserez les connaissances existantes et réaliserez un diagnostic de terrain pour préciser les enjeux de la mise en œuvre d’une gestion au titre de la GEMAPI pour les intercommunalités concernées et identifier les actions de gestion à mener prioritairement sur ces cours d’eau « orphelins » en accord avec les ambitions de l’intercommunalité concernée.

La mission consistera plus particulièrement à :

  • Coordonner la récolte de la connaissance existante, conduire l’analyse critique et la synthèse des documents existants.
  • Identifier les besoins d’expertises de terrain et expertises techniques complémentaires
  • Apporter une approche pluridisciplinaire à l’analyse des enjeux de gestion intégrée, identifier et organiser la mobilisation des compétences existantes au sein du syndicat notamment expertise sur les ouvrages, les enjeux de biodiversité et le foncier
  • Contribuer aux diagnostics de terrain et à l’analyse des enjeux et dysfonctionnements
  • Proposer les orientations de gestion et programmes d’action hiérarchisés en lien avec les attentes locales et les ambitions de l’EPCI
  • Rendre compte de l’avancement du travail / rédiger des notes et rapports d’étape / rédiger les rapports de diagnostics finalisés
  • Organiser et animer les comités techniques et comités de pilotage du travail de diagnostic
  • Contribuer aux réflexions sur l’organisation de la prise en charge de ces cours d’eau avec les EPCI concernés et les structures de gestion existantes

NB : De nombreux déplacements sont à prévoir dans tout le bassin versant

Profil

  • Formation supérieure de niveau Bac + 5, ingénieur généraliste dans les domaines de l’eau et des milieux aquatiques
  • Connaissances transversales dans le domaine de l’eau et des milieux aquatiques (aménagement, restauration, entretien des rivières, protection contre les inondations, préservation des milieux, continuité écologique et sédimentaire, et cadre règlementaire)
  • Connaissance des acteurs de l’eau et du contexte administratif et réglementaire des collectivités territoriales
  • Maîtrise des outils informatiques, compétence en cartographie (QGIS)
  • Compétences en animation concertation

Qualités personnelles :

  • Capacité d’écoute et d’analyse, aptitudes à la concertation
  • Aisance rédactionnelle
  • Esprit de synthèse
  • Autonomie
  • Rigueur et méthode
  • Sens du travail en équipe
  • Disponibilité
  • Goût avéré pour le terrain
  • Permis B indispensable Goût avéré pour le terrain

Poste à pourvoir

Poste accessible par voie de détachement pour les fonctionnaires ou à défaut par voie contractuelle pour une durée de deux ans.

Cadre d’emploi des Ingénieurs de la Fonction Publique Territoriale.

Rémunération : Conditions Statutaires, régime indemnitaire, Prestations sociales (COS), Possibilité de chèques déjeuner, participation au financement des contrats de mutuelles labellisées.

Durée hebdomadaire de travail : 39 h.

 

 

Adresser vos candidatures (lettre de motivation + CV en indiquant votre adresse mail

et votre numéro de téléphone personnel) à M. le Président

SMAVD – 2 rue Mistral – 13370 Mallemort

Tel : 04 90 59 48 58

mail : contact@smavd.org

Site : www.smavd.org

 

Remise des candidatures avant le 29 juin 2018 à 17 h00

Pour information, les entretiens se dérouleront le 11 juillet 2018 à Mallemort

puis pour les candidats présélectionnés le 12 juillet 2018 à 9h à Avignon

Le retour de la Loutre en Durance

La Loutre d’Europe commence à régresser à partir des années 1930 alors qu’elle est présente partout en France jusqu’au début du 20ème siècle. En plus du piégeage intensif qu’elle a subi, elle n’a pas résisté au développement de la pollution et à la dégradation des milieux aquatiques. L’espèce est devenue extrêmement rare à partir de 1950-60 en région méditerranéenne, et à la fin du 20ème siècle aucune population ne semble avoir survécu en basse vallée du Rhône et en Provence.

Mais à partir de 1985, elle recolonise lentement ses territoires désertés depuis le Massif central. En 1992, le début de la colonisation du bassin de Rhône est observé mais c’est à partir des années 2000 que le mouvement de recolonisation sur le versant méditerranéen devient particulièrement important depuis l’Ardèche. Les premières traces de Loutre en Durance sont observés à Mérindol et Lauris en 2013.

Jusqu’en 2015, des traces sont toujours relevées en Basse Durance, alors qu’en 2016, c’est au tour de la Bléone de voir réapparaitre l’espèce. En toute fin 2017, elle remonte jusque Curbans et même Espinasses.

L’année 2018 sera marquée par les premières images (on ne voyait que des traces) du retour de l’espèce en PACA : un petit film de Thibaut FERRIEUX, bénévole à la LPO PACA, réalisé avec un piège vidéo sur le plan d’eau d’Espinasse !