Contexte

Depuis la constructions des grands réservoirs de Serre-Ponçon et du Verdon, les mécaniques d’inondation ont souvent été modifiées. Certaines zones ont vu les risques d’inondation s’accroître tandis que d’autres sont aujourd’hui moins submersibles. En cause des facteurs tels que  :

  • les abaissements du profil en long liés aux aménagements hydro-électriques et aux extractions,
  • la réduction de la largeur
  • la végétalisation du lit
  • la construction d’ouvrages et d’infrastructures diverses

Des risques complexes à appréhender

Par ailleurs, les sites d’extractions et les conquêtes agricoles ont régulièrement modifié la morphologie du lit. Par endroit se sont développés des risques singuliers pour la dynamique morphologique du lit (plans d’eau exposés à des risques de capture).

Capture du lac des Vivas en 2008

Les risques générés en crue sont ainsi complexes à appréhender, variables dans le temps et dans l’espace…

Imprimer cette page Imprimer cette page