L’aménagement hydroélectrique du bassin de la Durance est constitué en amont de grands réservoirs, le barrage de Serre-Ponçon sur la Durance et le Lac de Sainte-Croix sur le Verdon.

Depuis le barrage de Serre-Ponçon, qui constitue une réserve de 1,2 milliard de m3, l’eau de la Durance est dérivée dans un canal usinier. Celui-ci longe la Durance jusqu’à Mallemort où il quitte la vallée pour rejoindre l’Etang de Berre.

A sa mise en eau en 1960, cet aménagement avait un double rôle :

  • Réguler le cours de la rivière et stocker l’eau pour la production de toute la chaîne hydroélectrique de la Durance.
  • Constituer une réserve d’eau agricole de 200 millions de m3 pour juguler les déficits chroniques d’eau et résoudre les conflits d’usages qui en résultaient sur la Basse Durance lors des périodes d’étiage sévère.

Le débit d’équipement du canal est de 250 m3/s dans son tronçon terminal en Basse-Durance. Ce chiffre est à comparer avec le module naturel de la Durance, qui était de 180 m3/s à Mirabeau et au débit réservé de 9 m3/s.

Le réseau hydroéléctrique

Voir la carte

Imprimer cette page Imprimer cette page